20161122

Pourquoi je ne vais pas voter aux primaires...

On (je tairai le nom pour préserver les innocents) mis une délicate pression pour aller voter aux primaires... mais j'ai décidé de ne pas y aller. C'est une décision consciente et réfléchie. Voici quelques éléments de cette réflexion:

Le principe des primaires à la française me gène pour plein de raisons ....


1) C'est pour "faire comme les américains". Oui ça fait un bout de temps que c'est dans notre système... mais déjà à l'époque c'était une pâle copie des primaires des américains. Sérieusement. On n'en a pas vraiment besoin.

2) C'est au parti politique de faire son boulot et d'identifier son candidat. Sinon ça s'appelle "le premier" (la même racine que "primaires", hein) tour des présidentielles...


3) Voter est un droit ... si il faut payer, on empêche les plus démunis (pour qui 4 euros - le prix pour les deux scrutins - c'est le repas de midi ou du soir, ou parfois les deux). Jamais pour un vrai vote officiel de l'administration française on me demande de payer.


4) Voter est confidentiel ... Or on me demande de signer la phrase  Je partage les valeurs républicaines de la droite et du centre et je m’engage pour l’alternance afin de réussir le redressement de la France.’ Donc en gros on me dit de ne pas voter un truc qui desservirait la droite - imaginons que je sois de gauche, donc je vais voter aux primaires de la droite pour faire en sorte que leur candidat ne soit pas Sarko (ou Fillon, ou un autre favori)... alors voter ainsi est voter pour aller à l'encontre de la droite... or on me demande de m'engager à ne pas le faire. Jamais pour un vrai vote officiel de l'administration française on me demande avant de voter de m'engager à quoi que ce soit, encore moins par écrit.



Et pour les primaires de gauche, c'est le même problême. Si je suis de droite... mais qu'on m'autorise à voter aux primaires de gauche, à condition de contribuer au benefice financier de l'operation (c'est payant aussi), et de signer une «charte d’adhésion aux valeurs de la Gauche», alors si je suis de droite, soit je commet un parjure, soit je n'ai pas le droit de voter "contre"...
En fait, on se donne bonne conscience en disant que c'est ouvert à tous, mais on interdit aux gens du camp adverse de voter "anti", et aux plus démunis de voter, tout court. C'est du tartuffisme du plus grand art.
5) A propos de payer. 2€ par vote pour autofinancer la campagne de vote (d'ailleurs, pour un vote officiel de l'administration française, personne ne cherche à autofinancer quoi que ce soit)... On s'attendait à plus de 3 millions de votants, alors que le 2€ autofinance la campagne des 2 millions de votants. Donc la, on s'attendait a une campagne avec 2 millions d'euros de benefices (1 million de participants payant 2€ prévus en plus)... et il y a eu en fait 4 millions de votants, donc la campagne fait un joli benefice de 4 millions d'euros. Si on était logique et qu'on faisait ça juste pour autofinancer, alors logiquement le 2ème scrutin serait gratuit. On parie que ça sera quand même payant? Jamais pour un vrai vote officiel de l'administration française on a cherché a faire un bénéfice financier.
Si j'y étais allé, ça aurait été pour voter de façon à perturber les candidatures de droite. J'aurais donc du mentir en signant la phrase Je partage les valeurs républicaines de la droite et du centre et je m’engage pour l’alternance afin de réussir le redressement de la France.’ Ca aurait été, au mieux, un parjure, au pire une violation des principes républicains de confidentialité du scrutin.

Les primaires à la française c'est une hérésie pour faire incorrectement comme les américains...
J'irai, comme à chaque fois, voter lors du scrutin officiel de l'élection présidentielle (et les autres scrutins officiels, gratuits, pour lesquels on ne me demande pas de signer à l'avance un indicateur de ma tendance de vote).
Enregistrer un commentaire